Accueil > Monuments

Le site archéologique de Shijiahe

  

Localisation : bourg de Shihe, ville de Tianmen, province du Hubei 

Période : 3000 – 2000 avant JC 

Exhumation : depuis 1954 

Shijiahe (石家河) est une site du Néolithique final et la plus grande agglomération de ce genre que l'on ait découverte en Chine à ce jour. Le complexe de Shijiahe se présente comme une quarantaine de sites dispersés sur des terrasses sur 8 km2, entre deux rivières. C’était un petit village à l’époque de Daxi, puis un grand ensemble protégé d’une enceinte à la fin de l’époque Quijialing, et qui fut abandonné à la fin de la période Shijiahe. Ces terrasses sont toutes protégées par des sections de murs de terre, derrière lesquelles un second mur plus petit est protégé par un fossé qui peut atteindre les 100 m de large.  

Les maisons de Shijiahe ont plusieurs structures simples: la maison de forme semblable au signe 凹 à Xiaojia Wuji et Luojia Bailing (Shijiahe), la cour fermée à Mengbanwan, la construction imbriquée à Chengtoushan, où la cour donne sur trois ou quatre bâtisses, plutôt que sur un seul bâtiment. Chaque groupe de ce type contient trois ou quatre bâtiments isolés, et chacun possède deux à quatre rangées de pièces. Si à chaque pièce correspond deux ou trois personnes, la cour typique contient entre 20 et 30 personnes. Ce qui correspond à l'unité de base minimale du groupe social dans ces communautés. Mais des maisons à la surface bien plus grande sont des indices de bâtiments destinés à des personnes « spéciales » qui vivaient à l'intérieur de la partie enclose ou destinés à des usages « spéciaux ». Et ce dispositif se retrouve partout ailleurs dans les installations, même les plus petites. On peut imaginer que les habitants de ces unités centrées sur une cour faisaient partie de la même famille élargie ou du même clan. Et la société de Quijialing-Shijiahe ressemble, pour résumer, à une confédération de clans. Les cimetières associés à ces cours contenaient une vingtaine de tombes. 

 

Nous Ecrire

Nous écrire