Accueil > A la une

Wuhan aux yeux d'un professeur allemand


Björn Pawlak, professeur de la langue allemande de l’université de Wuhan, a vécu à la capitale de la province du Hubei depuis septembre 2013. Le 14 juin, nous nous sommes rencontrés à son bureau dans l’institut des langues étrangères de l’université de Wuhan pour parler de ses 4 ans de séjour ici.  

Il se souvient encore du jour de son arrivée à Wuhan: « C’était un soir très sombre, il pleuvait quand on est arrivé et on trouve que la ville est vachement grande qui me rappelle de la ville de Gotham dans le Batman». Franchement dit, la première rencontre de Björn et la ville de Wuhan n’était pas satisfaisante.  

Au début de son séjour à Wuhan, il était ennuyé par la façon de conduire des habitants locaux et les sites de constructions partout dans le centre-ville. Mais petit à petit, durant ces quatre ans de séjour, il a trouvé que les wuhanais sont extrêmement chaleureux et sympathiques dans la vie quotidienne (quand ils ne sont pas en train de conduire) et que l’urbanisme de la ville se perfectionnait de jour en jour. La « réconciliation » entre lui et la ville de Wuhan se faisait au fur et à mesure. Et Björn a révélé que l’année dernière, quand il est rentré en Allemagne pendant les vacances d’été, Wuhan l’avait beaucoup manqué.

Quant à la question du changement de Wuhan pendant les quatre ans précédents, le professeur allemand a mis l’accent sur les éléments internationaux introduits dans la ville. Nous pouvons maintenant voir beaucoup de produits étrangers dans les supermarchés aux alentours, et pendant ces deux ou trois ans, il y a de plus en plus de restaurants et de bars exotiques qui sont ouvert par les étrangers à Wuhan. Dans ce sens, nous pouvons dire que Wuhan est plus international qu’avant.  

Pendant ces dernières années, Wuhan est lié avec les autres pays du monde d’une manière plus ouverte que jamais. Le train de fret Chine-Europe (Wuhan) a été établi, la zone pilote de libre-échange de Wuhan a été approuvée par l’Etat et les centres logistiques sous douane sont construits l’un après l’autre au Hubei. Le premier train de fret reliant la Chine et l'Europe est arrivé le 21 avril 2015 à Lyon, 15 jours après le départ de Wuhan. Jusqu’à présent, le train de fret Chine(Wuhan)-Europe a déjà ouvert 12 lignes vers un ensemble de 28 pays étrangers, tels que l’Allemagne, la France, la Tchèque, la Pologne, la Russie, la Biélorussie etc.  

Le premier enfant de M. Pawlak est né à Wuhan, et maintenant, il va bientôt en avoir un autre. En tant que lieu de naissance pour ses deux enfants, la ville de Wuhan portera pour lui dans le futur une signifiance particulière.(Rédacteur:ZHOU Xi)   

Nous Ecrire

Nous écrire