Accueil > A la une

De nouvelles cartes vertes pour les résidents étrangers

La Chine va émettre une nouvelle version des cartes d'identité pour les étrangers ayant un statut de résident permanent, afin de les rendre utilisables pour un éventail plus large de plateformes de service. Cette mesure est bien accueillie par la communauté des expatriés, qui appelle également le gouvernement chinois à assouplir encore sa réglementation pour l'émission des cartes vertes, afin que celles-ci soient disponibles pour plus de personnes.

Samedi dernier, les autorités chinoises de la sécurité publique ont annoncé, qu'à partir du 16 juin seraient lancées les nouvelles versions de cartes d'identité électroniques ayant une plus grande capacité d'utilisation pour les étrangers bénéficiant du statut de résidence permanente.

Selon un avis publié par le ministère des Services publics (MSP), la nouvelle version des cartes d'identités pour les résidents permanents étrangers - qui se base sur les caractéristiques de la carte d'identité deuxième génération pour les citoyens chinois - contiendra une puce contenant les informations de son détenteur, notamment son nom, son sexe, sa date de naissance, son agence d'enregistrement et son numéro d'identité.

Ces nouvelles cartes d'identité seront lisibles en machine, permettant à leurs détenteurs d'accéder à des services de nombreuses agences dans les secteurs incluant la finance, l'éducation, les transports, les cours de justice et l'assurance sociale. Ce n'est pas le cas actuellement, ce qui engendre des problèmes pour les étrangers tentant d'accéder à ces services.

« Mission impossible » 

« Je pense que [cette nouvelle carte d'identité] sera bien meilleure que toutes les autres, indiquait mardi une présentatrice lettone, qui a travaillé pour des entreprises de radiodiffusion à Beijing et Tianjin pendant plusieurs années. Avec une telle carte, il n'est plus nécessaire d'avoir son passeport tout le temps avec soi. Les passeports sont trop volumineux et je ne trouve pas cela sécurisant de le transporter de partout », explique-t-elle.

Cependant, plusieurs étrangers vivant et travaillant à Beijing ont montré peu d'intérêt pour cette nouvelle, expliquant que le seuil pour obtenir le statut de résidence permanente était incroyablement élevé et que beaucoup voyaient cela comme une « mission impossible ».

« La résidence permanente n'entraîne pas beaucoup d'avantages. Pour ceux qui bénéficient déjà d'un tel statut, la réforme pourrait leur apporter un peu plus de facilités, mais [cette mesure] a peu d'impact sur ceux qui n'en ont pas », explique un résident américain souhaitant rester anonyme.

Selon le MSP, 1576 étrangers sont devenus résidents permanents en Chine en 2016, soit une augmentation de 163 % sur l'année précédente. La Chine a commencé à autoriser la résidence permanente en 2004, mais entre 2008 et 2014, seuls 7356 étrangers ont obtenu une carte de résidence permanente.(Source: Source: french.china.org.cn)

Nous Ecrire

Nous écrire