Accueil > A la une

Pascal Gragnic: Wuhan est une ville qui avance à pleine vitesse

  

M. Pascal Gragnic, responsable de maintenance d'Air France à Wuhan 

La plus grande surprise à Wuhan, c'est la vitesse de la construction, des routes par exemple, a affirmé M. Pascal Gragnic, responsable de maintenance d'Air France à Wuhan lors d’une interview accordée à notre journaliste.  

M. Gragnic est arrivé à Wuhan en 2012, l’année où le vol direct Wuhan-Paris a été ouvert. Une fois arrivé, il a été surpris par la Chine moderne, un pays qu'il n'avait jamais imaginé, avec beaucoup de voitures et de grandes villes. "On croyait encore voir les gens en vélo", a-t-il dit en souriant.  

La famille de M. Gragnic habite à Zhuankou, près de la Rue française. C’est la région où les Français se rassemblent à Wuhan. En 2014, une école internationale française a été créée dans la région et les enfants de M. Gragnic y font leurs études.  

Selon M. Gragnic, la vie à Wuhan n’a pas été simple au tout début. “Parce que tout est en chinois, même aller faire les courses, c’est écrit en chinois et sur les boîtes, il y a plein de légumes qu’on connaît pas en France.” Mais avec l’aide de la communauté française à Wuhan, tout s’est bien passé et il a même pris des cours à l’Alliance française.   

Travaillant à l’Aéroport de Tianhe, M. Gragnic a constaté qu’il y avait pendant ces cinq ans de plus en plus de compagnies aériennes à Wuhan et de plus en plus de passagers dans le terminal international. Mais il a également indiqué que Wuhan n’était pas assez international vers l’Europe, en disant que rare de gens, et surtout des gens âgés, connaissent bien cette ville.  

Aux yeux de M. Gragnic, Wuhan est une ville caractérisée par la vitesse: la décision est prise très vite, les projets sont réalisés très vite, les voitures roulent très vite, etc.. Cinq ans de séjour à Wuhan lui a permet de témoigner le changement impressionnant de cette ville, “les routes ont bien évolué”, “les métros, c’est très agréable maintenant”. Il a remarqué également l’amélioration de la qualité de l’air à Wuhan pendant ces cinq ans.   

D’autre part, il a franchement indiqué les problèmes existants à Wuhan au cours du développement, comme le manque de protection pour les anciens bâtiments et la mauvaise manière de conduire. Mais malgré tout, il est convaincu que la ville va continuer à se développer vers un futur promettant.  

Après avoir vécu à Wuhan pendant cinq ans, M. Gragnic va quitter la ville dans deux mois. Pendant ces 5 ans, le nombre des lignes aériennes internationales dans l’Aéroport de Tianhe a augmenté de 12 en 2012 à une quarantaine aujourd’hui, et le nouveau terminal international sera bientôt mis en service. Mais comme le dit M. Gragnic, le développement de la ville ne s’arrêtera pas. D'après le XIIIe Plan quinquennal de Wuhan en matière de transport, la ville va continuer à promouvoir son ouverture vers l’ international et d’ici jusqu’au 2020, le nombre des lignes aériennes internationales et régionales atteindra 70. (Rédacteur: PENG Yanhong, ZHOU Xi) 

A lire aussi: Vols directs reliant Wuhan au monde 

 

Nous Ecrire

Nous écrire